Contact Us

Use the form on the right to contact us.

You can edit the text in this area, and change where the contact form on the right submits to, by entering edit mode using the modes on the bottom right. 

           

123 Street Avenue, City Town, 99999

(123) 555-6789

email@address.com

 

You can set your address, phone number, email and site description in the settings tab.
Link to read me page with more information.

2008 The exact is superior ...

The exact is superior to the vague,

Realty is superior to imitation, 2008

Digital chromogenic print mounted on Plexiglas
8 pieces, 63.5 x 48.3 cm / 25 x 19 inches each

Dans sa quête de l’opposition entre le vrai et le faux, le blanc et le noir, la lumière et l’obscurité, Pascal Grandmaison s’est intéressé à plusieurs reprises aux codes de représentation. Inévitablement, ses recherches l’ont amené aux théories sur la forme et, de là, aux théories sur le graphisme et la typographie.  +

 

Dans sa quête de l’opposition entre le vrai et le faux, le blanc et le noir, la lumière et l’obscurité, Pascal Grandmaison s’est intéressé à plusieurs reprises aux codes de représentation. Inévitablement, ses recherches l’ont amené aux théories sur la forme et, de là, aux théories sur le graphisme et la typographie.

 

En 1981, le graphiste et typographe suisse Josef Müller-Brockmann publie un livre intitulé Grid systems in graphic design qui met en évidence l’utilisation d’une grille pouvant servir de base à toute création graphique. Adepte d’une typographie et d’un graphisme aux lignes claires dans lesquels l’image est quasi absente, Müller-Brockmann s’est longuement penché sur la question de l’équilibre et de la composition graphique basée sur le texte. Ce système, dont le but est de donner une liberté plus maîtrisée aux graphistes, s’est largement répandu pour devenir un standard en matière de mise en page.

 Pascal Grandmaison analyse dans cette série de photographies la couverture du livre de référence de Müller-Brockmann à l’aide de cette même grille en mettant en évidence les espaces vides de la composition et en dépouillant ainsi la couverture de son titre et de toute autre information concrète. L’objet se voit donc tronqué de ses attributs premiers : le texte, objet même de la mise en page. 

 Toujours dans son goût pour l’inversion, Pascal Grandmaison s’intéresse au non visible et met ainsi le vide au premier plan de son travail. Avec ce geste, l’artiste rejoint de près les idées de Müller-Brockmann. Après tout, la grille proposée par le typographe se concentrait bien plus sur les espaces vides que le texte, finalement réduit à l’état de simple élément graphique. Tout est une question d’équilibre entre les éléments qui envahissent l’espace vide qu’est la page.

 

Texte Kevin Muhlen :Guide exposition Casino Luxembourg Forum D'art Contemporain, 2011

 

HAUT DE PAGE  /  TOP